L'eau potable

En Ille-et-vilaine
Télécharger les données 2017
Prélèvement de l'eau
17 captages d'eau superficielle
74% des volumes prélevés
52 captages d'eau souterraine
26% des volumes prélevés
60 941 000 m3
d'eau prélevés
Production d'eau
56 866 000 m3 de production
par an soit 92% des besoins
  • 58 usines de potabilisation exploitées par les services d'eau potable.
  • Leurs capacités de traitement varie entre 10 et 4000m3
  • Le rendement moyen des usines : 94,1%
Les échanges d'eau
Importation

de 4 934 000 m3/an
soit 8% des besoins
Exportation

de 502 000 m3
soit 0.9% de l'eau
mise à distribution
Les échanges d'eau avec les départements voisins :
  • Les échanges d'eau entre territoires du département permettent à la fois l'alimentation des secteurs déficitaire et la sécurisation en cas de problème (arrêt usine, travaux, pollution, sécheresse )
  • ils sont permis par un réseau de transport d'eau (canalisation), géré par les syndicats mixtes de production.
Distribution de l'eau
18 200 km
de canalisation
14.9% de pertes d'eau (9 196 000 m3)
  • La limitation des pertes le long du réseau est un enjeu important pour
    écnomiser l'eau.
  • Le renouvellement du réseau pour un maintien, voire une amélioration
    du rendement, est l'enjeu des prochaines décennies.
  • Les différences de rendement sur le département son fortement liées
    au caractère rural ou urbain.
85,1% de rendement RPQS
(moyenne nationale : 79,6%)
Le prix de l'eau
Prix moyen
de l'eau : 2,37€/m3
  • Le prix de l'eau comprend :
    • La fourniture de l'eau potable (protection des ressources,
      traitement de l'eau, stockage, acheminement, contrôles)
    • La gestion des eaux usées pour les abonnés raccordés au
      réseau d'assainissement collectif
    • Les taxes et redevances.
  • Le prix de l'eau est significativement plus élevé dans les col-
    lectivités rurales (+ 28), le linéaire de canalisation par
    abonné y étant plus important en milieu rural.
  • Les mouvements de regroupement de collectivités ainsi que
    certaines réflexions en cours devraient permettre de limiter
    les écarts de prix.
Top