logo smg35 2015

Le schéma départemental

Qu'est ce qu'un schéma départemental ?

Le Schéma départemental d’alimentation en eau potable d’Ille-et-Vilaine définit les principaux travaux nécessaires pour sécuriser l’approvisionnement en eau potable des usagers à moyen terme (10 à 20 ans).

Cette étude, qui doit être actualisée régulièrement, comprend 3 étapes :

- La réalisation d’un bilan besoins-ressources par secteur en fonction des évolutions attendues des consommations ;

- La définition des travaux à mener sur chaque secteur ;

- Les simulations financières, notamment pour fixer le montant du fonds de concours départemental.

Les schémas départementaux depuis 1990

Conformément aux préconisations du schéma régional de 1990, un programme de travaux visant la création et la mise en exploitation de nouvelles ressources (barrages, usines, réseaux et interconnexions de sécurité) a été adopté en 1991 pour le département d’Ille-et-Vilaine et a constitué le premier schéma départemental d’alimentation en eau potable.

Face à l’importance du programme d’opérations estimé à 140 M€ en 1991, 6 Syndicats Mixtes de Production d’eau potable ont été créés avec pour mission essentielle la mise en place effective de ce schéma. Le Syndicat Mixte de Gestion a été créé pour gérer le fonds départemental destiné à financer ces travaux.

En 1997, la mission interministérielle a émis un avis défavorable pour la réalisation d’un barrage sur le Meu ou sur l’Aff, destiné à couvrir le déficit en eau du Bassin Rennais (5 à 6 Mm3). Cette décision a profondément remis en cause le programme de travaux pour ce secteur.

En 2000, le schéma départemental a fait l’objet d’une actualisation et a préconisé une importation à partir de l’usine des eaux de Férel (barrage d’Arzal), projet dont la faisabilité technique a été confirmée par une étude détaillée en 2003.

En 2006, environ la moitié des travaux prévus avait été réalisée. Ces travaux sont présentés en bleu sur la carte suivante.

Le schéma départemental de 2007

Télécharger le Schéma Départemental d’alimentation en eau potable d’Ille-et-Vilaine avec l’ensemble des hypothèses de calcul.

 

Des objectifs

  • Répondre aux besoins du jour de pointe à l'horizon 2020
  • Faire face aux situations de crise en chaque point du territoire: pollution de ressource, arrêt programmé ou panne d'usine, vidange de barrage, sécheresse

Une analyse des besoins et ressources à l'horizon 2020 sur les différents secteurs du département :

  • Une augmentation des besoins en eau estimée à 20%, liée à l'évolution démographique
  • Tous les secteurs du département seraient légèrement excédentaires en jour moyen
  • Seul le Syndicat Mixte Production du Bassin Rennais serait excédentaire en jour de pointe, grâce notamment aux ressources qu'il exploite sur la Chèze, à Rophémel et à Mezières-sur-Couesnon. Tous les autres syndicats de Production sont déficitaires en jour de pointe avec un déficit global à échelle du département de 19 000 m3/j

Bilan Besoins-Ressources sur les différents secteurs du département à l’horizon 2020 (2007)

Des solutions à mettre en oeuvre pour assurer les besoins en eau potable

  • Le maintien des productions actuelles, ce qui suppose notamment un maintien ou une amélioration de la qualité de l'eau et une protection effective de tous les captages.
  • L'optimisation de l'exploitation de certaines ressources superficielles, dans le respect de leur capacité: le Frémur à Pleurtuit, le Meu à Mordelles, le Couesnon à Mezières, la Vilaine à Chateaubourg
  • La création de nouveaux forages, même si les volumes supplémentaires exploitables sont faibles à l'échelle du département.
  • La mise en oeuvre de réseaux d'interconnexion pour pallier aux déficits résiduels sur certains secteurs.
  • Avec ces nouvelles ressources, le bilan général du département est équilibré en jour de pointe. Cependant, certains secteurs demeurent fragiles en cas de sécheresse prolongée ou d'arrêt d'usine

Les principaux travaux prévus dans le Schéma Départemental de 2007 sont présentés sur la carte du Schéma Départemental de 2007.

Un mode de financement

Les travaux prévus dans le Schéma Départemental et réalisés par les SMP sont financés à 100% par le fonds de concours départemental, après déduction des aides des autres financeurs (Agence de l'eau, Conseil Général).

Les antennes secondaires (liaisons entre les interconnexions principales et les points de départ des réseaux de distribution) prévues dans le Schéma Départemental et réalisés par les collectivités de distribution, sont financées à hauteur de 20% par le fonds de concours départemental.

Pour financer ces travaux, le Schéma Départemental de 2007 prévoyait un passage de la participation au fonds départemental à 0,14€/m3 consommés en 2011.

Evaluation du coût du programme d'investissement prévu dans le Schéma Départemental 2007

Priorité Coût total (M€)

Financement par le fonds de
concours départemental

Priorité 1 32,3 22,6
Priorité 2 83,7 58,6
Priorité 3 48,9 23,9
TOTAL 164,9 105,1

N.B.: Les sommes sont exprimées en millions d'euros H.T (Valeur 2007)

Avancement des travaux de sécurisation

Le programme de travaux du Schéma Départemental est en cours d'exécution. La pertinence de chaque projet est réévaluée avant sa réalisation éventuelle.

La carte en téléchargement ci-dessous présente l'avancement des principaux travaux prévus dans le cadre du Schéma Départemental de 2007 (décembre 2014)

 

Tableau de bord des opérations du Schéma Départemental de sécurisation en eau potable d’Ille-et-Vilaine