L’enjeu des actions « bassin versant »

En Ille-et-Vilaine, 16 captages sont déclarés prioritaires pour leurs teneurs en nitrates et/ou en pesticides.
Pour ces captages, il s’agit en premier lieu de déterminer l’aire d’alimentation du captage et leur vulnérabilité, puis d’établir un diagnostic des pressions en présence, et enfin de construire un plan d’action.

C’est pourquoi les syndicats d’eau potable sont engagés dans la lutte contre les pollutions diffuses en amont des prises d’eau : nitrates, pesticides agricoles et non-agricoles, risques de prolifération de cyanobactéries dans les retenues (en lien notamment avec les apports de phosphore), voire micropolluants.

Même si la qualité générale des eaux s’améliore (teneurs en nitrates notamment), certains secteurs restent sensibles et cet enjeu reste primordial dans les années à venir.

L’intervention du SMG Eau 35

Le SMG Eau 35 accompagne depuis 2004 les programmes de reconquête de la qualité de l’eau en amont des prises d’eau potable du département.

Les financements du SMG Eau 35 permettent aux maîtres d’ouvrage (syndicats de production d’eau potable ou syndicats de bassin versant) d’engager de nombreuses actions dans le domaine de la lutte contre les pollutions diffuses : actions auprès des agriculteurs, accompagnement des collectivités pour la réduction de l’utilisation des phytosanitaires, suivi de la qualité de l’eau sur les bassins versants, éducation à l’environnement…

Programmes suivis en 2017

11 programmes « bassins versants » font ainsi l’objet de financements par le SMG Eau 35. Ces derniers disposent d’une enveloppe budgétaire d’environ 380 000 €/an qui constitue un complément indispensable aux participations des autres financeurs institutionnels (Agence de l’Eau, Département, Région).

Les actions innovantes

En complément des actions classiques inscrites dans les contrats territoriaux de bassin versant, le SMG Eau 35 finance depuis 2016 des actions innovantes pour la préservation de la qualité de l’eau et des ressources. Cela peut concerner :

  • Actions agricoles innovantes ayant un impact direct sur la qualité de la ressource en eau ;
  • Actions de reconquête de la qualité de l’eau sur les aires d’alimentation de captages souterrains ;
  • Gestion foncière des aires d’alimentation de captages ;
  • Animation des filières agricoles respectueuses de l’environnement dans les aires d’alimentation de captages ;
  • Actions sur les économies d’eau ;
  • Programmes d’études scientifiques sur la ressource en eau (quantité / qualité)
  • Les actions innovantes disposent d’une enveloppe maximale de 20000 € par an et par secteur (SMP).

    Projets suivis en 2017 :

  • Programme Eau en saveurs : valorisation des produits agricoles respectueux de l’environnement provenant des zones d’alimentation des captages (Collectivité Eau du Bassin Rennais)
  • Aménagements agro-écologiques innovants sur le bassin versant des Echelles (Syndicat Mixte de Production du Bassin du Couesnon)
  • Le suivi expérimental des milieux humides à proximité des forages de Plesder (Syndicat de Production d’Ille-et-Rance)
  • Top